La tête dans l’avion

Bon, j’ai hâte de rentrer là. L’avion est dans moins d’une semaine, si le volcan ne refait pas des siennes!
Demain, je quitte Cochabamba pour me rapprocher de la frontière argentine. Ensuite j’irai soit à Salta, soit à Cafayate, la ville du torrontes (vin blanc dont je suis fou depuis Mendoza). Je déciderai au dernier moment.

J’ai donc 20h de trajet de Cocha à Tupiza et ensuite je dirai une trentaine de la frontière à Buenos Aires. Et mon gros problème actuellement, c’est que Gavroche puis Javert et pour finir Jean Valjean sont morts. J’ai fini Les Misérables. Et j’ai même bientôt fini les notes et les commentaires du bouquin. Donc les heures de bus, et les futures heures d’attentes dans les aéroports (qui peuvent très vite être multiplier si le gros islandais se remet à fumer) vont être longues. Ou alors je recommence le livre que j’ai lu pendant le vol à l’aller…
Premier point négatif.

Deuxième: je ne verrai pas Joachim, qui fait un tour du monde et qui est actuellement à Santiago de Chile. On avait l’idée de se croiser à Cordoba, en Argentine, mais ce n’est pas possible (à cause, entre autre, d’horaire de bus à la con)! Dommage…

Troisième: mes colocs ont eu la joyeuse idée d’avoir une vie le jour de mon retour, alors que franchement, ça aurait dû être jour férié en France (au moins, dans le reste de l’Europe au mieux). Ce qui fait que là pour l’instant (à moins qu’ils ne me fassent une surprise genre on est pas là mais on t’attend tous dans le salon) je vais rentrer dans un appart sans personne. Chose qui me réjouit é-nor-mé-ment… Il ne reste plus qu’à trouver quelques fainéants de chomeurs, ou d’étudiants, ou de profs dans mes amis pour pas avoir le contrecoup du voyage en arrivant. (Amis chômeurs, étudiants, profs, fainéants, je vous aime)

Il y a bien sûr des points positifs!
J’ai fait de l’escalade !!! Ça faisait des années que j’en avais pas fait, ça me plait toujours autant, donc je m’y mets en rentrant en France. Décidé!
En fait, c’est arrivé bizarrement: depuis San Pedro je voulais faire une balade à cheval. Sauf qu’au Chili c’est cher, au Pérou j’ai passé mon temps à marcher. Donc la Bolivie c’était l’endroit rêvé. Par manque de temps, ou parce que les endroits où j’etais n’étaient pas forcément faits pour, ce n’est qu’à Sucre que je me suis bien renseigné. Donc, dans les agences, en feuilletant les brochures pour les balades à cheval, je vois « escalade » dans les activités proposées par les agences! Souvenirs, envie etc! Bref ça devient une obsession. Sauf qu’à Sucre, tout est cher (aussi cher qu’en Argentine pour les activités, c’est pour dire). Donc abandon.
Résultat, le premier jour à Cocha, je fais toutes les agences pour trouver des activités d’escalade. Rien. Enfin si, une, mais quand j’ai enfin eu l’adresse, il était 18h, c’était fermé. Le lendemain, pour l’almuerzo (repas du midi en Amérique du sud) je mange avec Alina (une allemande avec qui j’ai fait tout une partie du voyage en Bolivie) et trois garçons de Cocha: Daniel, Diego et Mauro. L’escalade arrive dans la discussion et là Diego me dit qu’il va grimper avec des amis le lendemain et que je peux venir.
Ô joie! L’aprèm du samedi a donc été géniale: grimper en extérieur, et pas sur un mur artificiel. C’était super!! Bon les chaussures de randos, c’est pas vraiment fait pour mais!
Je devais regrimper aujourd’hui mais je n’ai pas pu joindre la personne qui organisait la chose. Tant pis!

Autre point positif: il fait beau et chaud (ou chaud et beau, pour mes amis les belges)

Et enfin: même si c’est la fin du voyage et que j’ai plus beaucoup de sous, j’ai craqué. Vu qu’ici c’est ridiculement pas cher, faute de chapeau à mon goût et à ma taille, je me suis fait faire une veste en cuir sur mesure. Le tout pour moins de 50€. J’avais jusqu’ici été plutot soft sur les achats matériels. C’est mon cadeau perso quoi. Je la récupère demain matin, et demain soir, j’entame le retour.

Avr 21, 2010 | Posté par dans Pérégrinations | 1 commentaire

Commentaires (Une réponse)

  1. Amie de John M. dit :

    Heureuse pour l’escalade, c’est marrant je te vois trop sur un mur avec tes arnets (?).
    Pour la veste trop hat de voir sa (entre autre)
    pour l’appart’ vide, désolé … Pas de surprise pour ma part on mettras le couvert vendredi!
    vivement ton retour
    PS: part contre, une VRAI surprie t’attend en arrivant … Jespére que personne ne t’as laché le morceau !
    Bn je vais manger, car la je sort du boulot (et oui je reprend les soir cette semaine) et je meure de faim !!!
    Enorme Bises !

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.